Elfe des montagnes

P1050274
juillet 8th, 2013
|

On le retrouve dans tous les massifs montagneux. Sa taille dépendant de l’altitude, il est à l’origine des mythes du Yéti et autre Big foot.

Son pelage lui permet de supporter les températures les plus froides. Blanche en hiver pour se fondre dans le décor neigeux de son habitat, sa fourrure est plus proche d’un brun-gris en été. Les extrémités de son corps sont légèrement scintillantes, comme recouvertes de glace. Ses oreilles, proches de celles du renard, sont orientables. Ses yeux clairs sont protégés par d’épaisses paupières.

D’un naturel doux et craintif, ils vivent en famille (de 4 à 6 individus le plus souvent). Les femelles n’ont généralement qu’un petit par grossesse et la mortalité infantile reste élevée du fait des rigueurs climatiques.

Ils se nourrissent de baies, souvent gelées. On prétend qu’ils sont à l’origine des processus de vins de glace, sorbets, et du principe de conservation des aliments par congélation.P1050236P1050233

Doté d’une voix mélodieuse, c’est un merveilleux chanteur. Leurs polyphonies font le ravissement des autres créatures lors des rassemblements elfiques. En choral, ils sont capables d’amadouer n’importe quel être vivant, et d’atteindre toute une gamme d’ultrasons. Leurs relations amicales avec les autres animaux de leur  habitat leur permet de partager grotte et nourriture, même avec les plus sauvages.

Ils fuient cependant les hommes, dont le langage leur semble trop barbare, trop guttural et manquant d’harmonie. Seuls quelques rares chanteurs humains trouvent grâce à leurs yeux. Ils deviennent alors les meilleurs professeurs et enseignent toutes leurs techniques à leurs protégés.P1050268

Leave a comment:

Visit Us On FacebookVisit Us On InstagramVisit Us On Pinterest